The Blossum Team

Chez Blossum, nous venons de l'univers du Sport et de la Santé. Nous sommes habitués à concevoir et développer des produits techniques pour des utilisateurs exigeants.

Comme la plupart d’entre vous, nous nous déplaçons à vélo, scooter, trottinette en ville et sommes confrontés à des pics de pollution réguliers. Soucieux de notre bien-être et de notre santé, nous avons cherché un masque anti-pollution pour nous protéger. Mais nous n’avons pas trouvé de masques avec nos critères ; c’est-à-dire, un masque fiable (certifié CE), tout en étant beau, confortable et abordable. On peut trouver des masques certifiés CE mais à des prix élevés, sinon des masques bon marché mais sans aucune garantie d’efficacité.

Voilà comment est née l’idée de concevoir Blossum-Mask.

  • Blossum-Mask Lite, c’est un masque antipollution, certifié CE par l’APAVE. L’APAVE est un organisme de certification français, l’un des plus exigeants dans son domaine. Notre démarche avec l’APAVE nous a permis de développer un masque efficace, confortable et pratique.

  • Blossum-Mask Lite, c’est un masque antipollution réutilisable. Il est équipé d’un filtre amovible, permettant de le changer après une utilisation de 8 heures environ. Le caractère « réutilisable » de nos masques garantit une efficacité sur le long-terme et un excellent rapport qualité/prix.

  • Blossum-Mask Lite, c’est un masque antipollution « fun », disponible en différents coloris et motifs. Cela rend le port d’un masque antipollution moins « dramatique » et on peut même en faire un accessoire de mode, en l’assortissant à la couleur de son vélo, de ses chaussettes…

Porter un masque en ville n’est pas un réflexe, loin de là. Quand nous avons présenté le projet à notre entourage et même demandé de les tester, les réflexions ne se sont pas fait attendre…

« Un masque, quelle idée ! C’est pour les chinois »

« C’est moche, je vais avoir l’air d’un extra-terrestre ».

« Ce n’est pas pratique, je ne vais pas pouvoir respirer »

Et puis, ils l’ont essayé et les réactions ont changées :

« Super confortable »

« C’est quand-même mieux, les odeurs de pots d’échappement ne m’ont pas manquées »

« Top, maintenant il est toujours dans mon sac à proximité de mon éclairage vélo »

En tant qu'équipe, nous nous réunissons régulièrement pour réfléchir à la société, à ses besoins et à la meilleure façon d'y répondre.

Fin mars de cette année, alors que la COVID-19 se répand agressivement à travers l'Europe, tous les états font face à une pénurie de masques et d'équipements de protection. Le port d'un masque étant désormais obligatoire dans beaucoup d’endroits, se posent alors des défis à la fois environnementaux et économiques. Des milliards de masques sont utilisés et jetés dans le monde entier - les masques mettent 500 ans à se dégrader et sont composés à plus de 90% de matières non recyclables. Cette nouvelle pollution est un désastre pour la planète.

Les masques sont également devenus des produits de tous les jours et donc une nouvelle ligne sur votre budget – environ 100€ par mois pour une famille de 4 personnes. 

En collaboration avec notre partenaire taïwanais, bureau d'études spécialisé en électronique, nous avons eu l'idée d'utiliser la chaleur pour tuer les virus et les bactéries sur les masques contaminés. 

L'idée initiale est  de prolonger la durée de vie de chaque masque jetable et de le conserver dans un endroit sûr entre deux utilisations.

C’est ainsi qu’est née l’idée de Blossum Mask Bag.